Catégories
Informations & Naissances

Après l'épidémie de rougeole, la France va rendre les vaccins infantiles obligatoires

Les parents en France seront légalement tenus de vacciner leurs enfants contre 11 maladies à partir de 2018, a annoncé le Premier ministre du pays.

Les enfants français étaient déjà tenus par la loi de se faire vacciner contre la diphtérie, le tétanos et la polio. La nouvelle règle ajoute la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, les bactéries Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C à la liste.

Le Premier ministre français Édouard Philippe a déclaré que cette exigence s'applique à tous les vaccins universellement recommandés par les autorités sanitaires. Il a dit qu'il était « inacceptable » que des enfants « meurent encore de rougeole » dans la patrie de Louis Pasteur, qui a développé des vaccins contre le charbon et la rage à la fin des années 1800.

L'annonce intervient des semaines après que l'Italie voisine a déclaré que les enfants non vaccinés ne seraient pas autorisés dans les écoles publiques.

Les décisions font suite à une mise en garde de l'Organisation mondiale de la santé contre les flambées de rougeole dans toute l'Europe. Au cours des deux premiers mois de 2017, 79 France ont signalé 79 cas de maladie, dont 50 cas lors d'une épidémie dans le nord-est du pays. De 2008 à 2016 en France, 10 personnes sont mortes de la rougeole.

Et les épidémies ne se sont pas limitées à l'Europe: depuis début avril, le Minnesota a signalé 44 cas de rougeole. 11 patients ont été hospitalisés et tous les cas sauf deux concernaient des personnes non vaccinées.

Les vaccins restent controversés, mais le fait est qu'il a été prouvé à maintes reprises qu'ils sont sûrs. Bien que des effets secondaires bénins puissent survenir (tels que des douleurs ou des rougeurs là où le vaccin a été administré, une fièvre de faible intensité ou des troubles), des réactions graves sont rares. Conclusion: les avantages des vaccins l'emportent de loin sur les inconvénients potentiels, et ils sont un moyen essentiel de protéger la santé de votre enfant.

HISTOIRES CONNEXES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *