Catégories
Informations & Naissances

La photo post-partum honnête de la nouvelle maman de son bascule ses sous-vêtements d'hôpital devient virale

Lorsque Kate Middleton est devenue maman et est sortie de l'hôpital St. Mary, le monde entier a applaudi le fait qu'elle ait fait étalage de sa bosse post-partum. Mais étant donné que les nouvelles mamans sont toujours soumises à des normes ridicules de beauté post-bébé, les aperçus les plus réalistes de la #momlife post-bébé immédiate que nous voyons, mieux c'est. C’est pour cette raison que la publication Instagram d’une nouvelle maman devient virale.

Nat Jorge-Martin, 27 ans, originaire de Homestead, en Floride, a récemment visité le site de médias sociaux pour partager une photo d'elle tenant sa fille Delilah alors en train de naître et portant cette culotte d'hôpital post-naissance omniprésente et infâme.

« Pourquoi publierais-je cette photo? » elle commence sa légende de photo. «Vous pouvez voir toute la cellulite sur mes grosses jambes. Mon estomac est énorme, comme si j'étais encore enceinte. Mes chevilles sont tellement enflées qu'elles ressemblent à des bûches. Vous pouvez voir le tampon dans ma culotte d'hôpital peu flatteuse. Je n'ai pas de maquillage et mes cheveux n'ont pas été brossés depuis des jours. « 

La raison, selon Jorge-Martin: «Parce que c'est post-partum. C'est réel. C'EST L'ACCOUCHEMENT. Vous ne rebondirez pas une fois que ce bébé sortira de vous. Vous ne «perdrez pas le poids du bébé» très rapidement. Vos chevilles seront toujours gonflées et votre ventre sera toujours rond. Et il n'y a RIEN de mal à cela. « 

Elle assure aux autres nouvelles mamans que non seulement tout va bien, mais c'est en fait une belle chose, car «vous venez de mettre un bébé au monde. Que vous ayez eu un accouchement vaginal ou une césarienne, un enfant a émergé de votre corps et c'est une ENORME affaire! « 

La nouvelle maman continue en expliquant qu'elle a demandé à son mari de prendre la photo «car c'était la première fois que je me levais depuis des jours et la première fois que je tenais mon bébé toute seule, sans fil me reliant à un lit. Ce moment était si beau que je me suis balancé côte à côte tout en maintenant la vie que j'ai soutenue pendant 9 mois. Je me fichais que ma robe soit ouverte et on pouvait voir mes grosses jambes ou la vilaine culotte de l'hôpital. Tout ce qui m'importait, c'était que j'étais mère maintenant; et que j'étais éperdument amoureux de ce petit humain. »

Bien qu'elle dise qu'elle « n'est toujours pas satisfaite » de son corps et qu'elle admet qu'elle a des jours où elle se regarde dans le miroir et murmure « ugh, c'est à quoi je ressemble maintenant » sous son souffle, elle est « extrêmement reconnaissante » pour ce que son corps a fait. « Il a grandi une vie de quelques cellules », écrit-elle. «Cela a duré 26 heures et il a été ouvert sur une table pour donner vie à ce monde. Je partage cette photo parce qu'elle est RÉELLE, magnifique et en ce moment j'ai ressenti de l'AMOUR et du bonheur. « 

Le message de la maman a résonné avec tant de femmes qui ont applaudi son honnêteté et peuvent plus que se rapporter à son message puissant. «J'adore ce post, lisez-le les larmes aux yeux. Quel beau moment à saisir », a expliqué un commentateur. Un autre a écrit: « S'il y a un regret que j'ai, ce n'est pas de prendre plus de photos de l'hôpital … avec moi dedans. »

Bien qu'elle soit ravie des commentaires qu'elle a reçus, Jorge-Martin admet à quoi s'attendre: «J'hésitais un peu à le partager, en raison des attentes irréalistes de la société concernant le corps et l'accouchement des femmes.» Mais c'est cette hésitation qui l'a finalement amenée à le partager. « Aucune femme ne devrait hésiter à partager un beau moment à cause de ce que les autres peuvent penser. » Bravo à cela – et à cette nouvelle maman magnifique et inspirante!

HISTOIRES CONNEXES

Vous devez voir ces puissantes photos de mamans possédant leurs cicatrices de césarienne

8 choses à savoir sur votre corps post-partum

La photo de soutien-gorge d'allaitement côte à côte de cette maman fait un point important sur le « rebondir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *