Catégories
Informations & Naissances

Que dit vraiment la recherche sur les enfants et la technologie?

Il y a eu beaucoup de torts à la main récemment sur la façon dont la technologie affecte négativement les enfants. La réalité est qu'entre les smartphones, les tablettes, les téléviseurs et les ordinateurs, la technologie est omniprésente et ne va pas disparaître, ce qui signifie que même les plus jeunes bébés passent de plus en plus de temps devant et sont engagés avec tous les types d'écrans. Cela inquiète les experts, car de nombreuses études ont montré des risques potentiels de temps d'écran, y compris un mauvais sommeil, des problèmes de comportement, des problèmes de concentration et d'attention, une baisse des performances scolaires, des impacts négatifs sur le développement du cerveau et des retards de la parole.

Cela dit, toutes les nouvelles sur les enfants et la technologie ne sont pas mauvaises. En fait, certaines recherches ont montré des avantages potentiels de la bonne utilisation de la bonne technologie. Voici quelques études montrant les avantages potentiels de la technologie pour les jeunes enfants, ainsi que la façon de s'assurer que vos petits profitent au maximum du temps passé devant l'écran.

Les recommandations de temps d'écran pour les tout-petits pourraient être plus strictes que nécessaire
Une étude de 2017 dans la revue Développement de l'enfant a suggéré que la limitation du temps d'écran peut ne pas être aussi bénéfique qu'on le pensait auparavant. Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont interrogé près de 20 000 parents américains de 2 à 5 ans entre 2011 et 2012. Les soignants ont été invités à estimer le nombre d'heures passées par leurs enfants devant les écrans ainsi que leur bien-être au cours du dernier mois. Les questions portaient sur l'attachement, la résilience émotionnelle, la curiosité et l'attitude positive pour évaluer le bien-être général d'un petit. Les scores ont été comparés en tenant compte d’autres facteurs (revenu du ménage, âge des enfants).

Les chercheurs ont constaté qu '«il n'y a que peu ou pas de soutien à la théorie selon laquelle l'utilisation de l'écran numérique, en soi, est mauvaise pour le bien-être psychologique des jeunes enfants.» Non seulement la plupart des enfants dépassaient-ils bien l'heure recommandée par le PAA d'une heure d'écran quotidienne de plus d'une heure, mais cela ne s'est pas traduit par une baisse du bien-être. En fait, il pourrait même y avoir de très petits avantages à utiliser à la fois la télévision et les médias informatiques jusqu'à sept heures par jour.

Les bébés peuvent apprendre du bon moment à l'écran
Cette petite étude de 2015, également publiée dans Développement de l'enfant, a constaté qu'un certain temps d'écran quelques fois par semaine pourrait être bénéfique pour les bébés.

Au cours des trois semaines, environ 100 bébés de 15 mois ont vu des vidéos de la langue des signes pour bébé pendant 15 minutes quatre fois par semaine ou ont appris la langue des signes de bébé par leurs parents. Des chercheurs de l'Université Emory ont découvert que les bébés qui regardaient les vidéos pouvaient faire correspondre les photos d'objets au mot correspondant en langage gestuel ainsi que les bébés enseignés par leurs parents – bien que les bébés enseignés par leurs parents se souviennent plus de mots dans l'ensemble. Les chercheurs ont averti que les résultats ne donnaient pas la carte blanche pour plonger votre bébé devant un écran, mais ils ont montré que les enfants peuvent apprendre des bons supports numériques éducatifs dans les bonnes circonstances.

Une application d'alphabétisation a amélioré la préparation à l'école chez les enfants d'âge préscolaire à risque
L’un des groupes qui préoccupe le plus les chercheurs est celui des enfants à faible revenu, qui n’ont souvent pas autant accès à du matériel éducatif de qualité que leurs pairs disposant de plus de ressources financières. Mais une étude réalisée en 2015 par l'Université de New York a révélé que les applications mobiles dans les classes préscolaires peuvent aider à améliorer les compétences d'alphabétisation précoce et à améliorer la préparation à l'école.

Les chercheurs ont offert une application éducative, Learn With Homer, qui utilise un catalogue de sons et d'histoires pour améliorer l'alphabétisation, à 10 salles de classe Head Start avec un total de 148 enfants d'âge préscolaire. Au cours de 10 semaines, la moitié des jeunes ont utilisé l'application pendant 10 à 15 minutes par jour. Par rapport aux enfants qui n’ont pas utilisé l’application, ceux qui ont utilisé Learn with Homer ont considérablement amélioré leur compréhension des mots parlés et écrits ainsi que leur conscience des sons émis par les lettres – des compétences importantes pour la préparation à l’école. «L'utilisation de ressources numériques dans un environnement hautement contrôlé, comme une salle de classe, peut considérablement contribuer à combler le« fossé des applications »», ont conclu les chercheurs.

Les médias éducatifs peuvent vous aider à enseigner à vos enfants
Le bon type de média utilisé de la bonne façon peut aider les enfants dès l'âge de 2 ans à améliorer leurs compétences en mathématiques et en lecture. ReadyToLearn (RTL), créé par un partenariat entre le ministère américain de l'Éducation, la Corporation for Public Broadcasting et PBS, était un programme qui a fourni des tablettes mobiles et d'autres technologies aux parents entre 2010 et 2015. Les sites Web, les applications et les émissions de télévision ont été conçus pour: encourager l'engagement parent-enfant. Le programme visait à améliorer les mathématiques et l'alphabétisation des enfants de 2 à 8 ans, en particulier ceux issus de familles économiquement défavorisées.

Selon le site Web de RTL, des évaluations indépendantes ont montré que le programme avait considérablement amélioré les scores des enfants aux tests standardisés. Un jeu éducatif en ligne, Peg + Cat, a aidé les enfants à apprendre les nombres, les mathématiques de base et les formes. Bien qu'aucun enfant n'ait pu identifier un cylindre avant d'utiliser le programme, 29% l'ont pu par la suite. Une étude de huit semaines utilisant le contenu de plusieurs applications et sites Web RTL (Curious George, The Cat in the Hat Knows a Lot About That! Et Sid the Science Kid) a révélé que les résultats des tests mathématiques des enfants ont augmenté en moyenne de 6 points (de 23,11 à 29,33 chez les enfants à revenu élevé et 16 à 22,54 chez les enfants à faible revenu). Il a également été démontré que le RTL favorise un engagement familial accru et permet aux parents de soutenir l'apprentissage de leurs petits.

Ce que cela signifie pour les parents

Au-delà des recommandations de temps d'écran 2016 de l'American Academy of Pediatrics (AAP), le NAEYC (Association nationale pour l'éducation des jeunes enfants) et le Fred Rogers Center for Early Learning and Children’s Media résument le mieux la pensée générale:

«La technologie et les médias interactifs sont des outils qui peuvent promouvoir un apprentissage et un développement efficaces lorsqu'ils sont utilisés intentionnellement par des éducateurs de la petite enfance, dans le cadre de pratiques de développement appropriées pour soutenir les objectifs d'apprentissage établis pour chaque enfant», écrit le groupe.

Comme l'AAP, le NAEYC décourage l'utilisation de supports d'écran pour les enfants de moins de 2 ans. Cependant, ils suggèrent que pour les nourrissons et les tout-petits, «un soignant peut choisir de lire une histoire sous forme imprimée traditionnelle, comme un livre électronique interactif sur un appareil électronique, ou les deux. Lorsqu'ils sont vécus dans le contexte de l'interaction humaine, ces différents types d'engagements avec les médias deviennent très similaires. »

Voici quelques conseils pour contrôler le temps d'écran de votre tout-petit:

Fixez des limites. Regarder des photos numériques, passer des appels Skype à grand-mère, partager des livres électroniques et utiliser des applications éducatives interactives peut être approprié pour les nourrissons et les tout-petits – à petites doses. Pour l'instant, le pari le plus sûr est de toujours suivre les directives de l'AAP, qui recommandent d'éviter les écrans pour les jeunes bébés tout à fait autre que le chat vidéo; à partir de 18 mois, les enfants peuvent commencer à regarder une programmation pour enfants de haute qualité, les enfants de 2 à 5 ans étant limités à une heure de temps d'écran par jour. Si vous devez absolument distraire un bébé difficile avec un écran (par exemple, sur un long vol), essayez de ne pas le transpirer; il suffit de ne pas offrir votre smartphone pour chaque crise de colère ou de laisser votre bébé seul devant l'iPad.

Considérez l'écran. Les experts sont les plus préoccupés par les «médias non interactifs» (de nombreux programmes télévisés, vidéos, DVD et médias en streaming) – le genre où vous placez votre tout-petit devant un écran et que vous vous éloignez. Mais d'autres formes de programmes éducatifs sur les ordinateurs, les tablettes, les smartphones et les appareils photo numériques et les enregistreurs vidéo peuvent être des outils appropriés pour aider les enfants à apprendre, surtout lorsqu'ils vieillissent un peu.

Le contenu est important. Des experts plus libéraux disent que ce n'est pas tant le temps passé devant les écrans que la qualité du contenu qui compte. La meilleure technologie est conçue pour répondre à différentes étapes de développement et d'apprentissage et prend en charge les interactions et les relations. Il existe un certain nombre d'émissions de télévision, de sites Web et d'autres médias numériques qui sont solides sur le plan pédagogique et adaptés au développement. L'AAP recommande PBS Kids and Sesame Workshop; Common Sense Media est une autre ressource qui offre des conseils aux parents.

Être présent. L'utilisation passive de n'importe quel type d'écran ne remplace jamais les interactions face à face avec vous et d'autres enfants. Autant que possible, visualisez et interagissez avec vos enfants lorsque vous passez du temps à l'écran. Commentez ensemble ce que vous regardez et posez des questions. Pour les nourrissons et les tout-petits, ces types d'interactions sont essentiels au développement précoce du cerveau et au développement cognitif, social, émotionnel, physique et langagier.

HISTOIRES CONNEXES

En ce qui concerne la parentalité, la technologie intelligente est-elle utile ou nuisible?

Une chose facile que vous pouvez faire maintenant pour aider bébé à mieux dormir la nuit

Les 7 plus grandes tendances repérées à l'ABC Kids Expo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *