Catégories
Informations & Naissances

Transition vers la maternité en des temps incertains

Transition vers la maternité en des temps incertains

Wuand un premier bébé est né, une nouvelle mère aussi. La transition vers la maternité peut être très difficile et impossible à préparer pleinement. En devenant mère, vous prenez une toute nouvelle identité. C'est une nouvelle phase de la vie qui s'accompagne de nouveaux défis, émotions et croissance.

En tant qu'ergothérapeute de l'unité de soins intensifs néonatals, je constate que je m'occupe autant des mères que des bébés. Beaucoup, sinon la plupart des mères, sont préparées avec les biens tangibles: un endroit où dormir le nouveau bébé, des vêtements pour le nouveau bébé, des biberons et des couches. Mais il est impossible de se préparer pleinement à la transition émotionnelle qui s'opère. Les nouvelles mamans rencontrent non seulement un petit bébé complètement dépendant, mais aussi un déluge d'émotions nouvelles et différentes que vous ne comprenez peut-être pas pleinement.

La transition vers la maternité recâble votre cerveau

De nombreuses mamans admettront qu'elles s'attendaient à tomber immédiatement amoureuses de leur nouveau bébé. Mais cela ne se produit pas toujours automatiquement. L'instinct maternel peut prendre du temps à se développer et les mamans n'ont pas à payer un prix émotionnel pour cela. Les nouvelles mamans ne devraient absolument pas ressentir de honte ou de culpabilité. Il est plus important que jamais de vous donner de la grâce lorsque vous naviguez dans tous les nouveaux sentiments et émotions associés au fait de devenir mère.

Des études montrent qu'en raison de la libération d'hormones après l'accouchement, de véritables changements structurels se produisent dans le cerveau d'une nouvelle maman. Cela se traduit par une augmentation du volume de matière grise dans les parties du cerveau qui sont associées à l'empathie et à la sensibilité de la maman au bébé. Ces changements structurels aident réellement maman à se lier avec le bébé. Cela peut être une sensation inconnue car le cerveau est littéralement recâblé. Certains experts ont comparé la transition vers la maternité comme une «phase» de la vie, comme l'adolescence, où des changements importants ont lieu. L'accent est mis sur la transition vers l'adolescence, comme des livres écrits sur le sujet et de nombreux supports en place. Mais il y a très peu de soutien fourni pour la transition vers la maternité!

Méfiez-vous des attentes irréalistes

De nombreuses mères diraient qu'elles sont entrées dans la maternité avec des attentes irréalistes quant à ce qu'elles pourraient accomplir en une journée. Il en résulte de la frustration et des sentiments d'impuissance et de perte de contrôle. Les mamans reconnaissent également éprouver de la culpabilité associée au fait de manquer leur indépendance et le temps qu'elles avaient pour elles-mêmes. Tout cela fait partie de l'apprentissage d'une nouvelle identité, tout comme nous l'avons fait à l'adolescence.

Il est si important que vous ne vous posiez pas d'attentes irréalistes qui se traduisent par un jugement de soi et des sentiments de désespoir. Ces attentes peuvent facilement se transformer en baby blues et être confondues avec la dépression post-partum. Si vous pensez que vous vous sentez vraiment déprimé, veuillez consulter votre professionnel de la santé.

Devenir mère en période d'incertitude est encore plus difficile

Devenir mère vient maintenant avec un nouvel ensemble de défis. Les bébés d'aujourd'hui naissent dans un monde avec beaucoup d'incertitude alors que nous adaptons tous nos vies à l'époque de COVID-19. De nombreuses familles peuvent connaître une perte d'emploi, une insécurité alimentaire, des changements dans la situation familiale et même des maladies dans la famille. Il y a beaucoup de facteurs de stress et d'inconnus. Il est plus important que jamais pour les nouvelles mamans de se donner de la grâce.

Mon bébé est né juste après le 11 septembre dans un monde d'incertitude différent. J'avais l'impression que la tristesse du 11 septembre avait enlevé quelque chose de la joie de ma grossesse et d'avoir ramené un nouveau bébé à la maison. J'ai pleuré cette perte alors que j'essayais de me sentir en sécurité et d'assurer la sécurité de mon nouveau bébé et de mon enfant de trois ans. Les nouvelles mamans ont actuellement besoin de beaucoup de soutien de la part de leurs amis et de leur famille pendant cette période difficile. Surtout, les mamans doivent se donner de l'amour. Ce ne sont pas les conditions auxquelles les parents s'attendaient lorsqu'ils ont décidé d'avoir un nouveau bébé et de fonder une famille.

La maternité nécessite grâce sur grâce

Essayez de vous rappeler que devenir mère est très différent pour tout le monde. Alors lâchez les attentes, essayez de ne pas vous comparer aux autres nouvelles mères et demandez de l'aide lorsque vous en avez besoin. Les experts font de nombreuses suggestions telles que la tenue d'un journal, le repos lorsque le bébé dort et le renouvellement de l'air, entre autres. Mais vraiment, être honnête avec vous-même au sujet de vos attentes va très loin.

Reconnaissez que toute votre vie est nouvelle et inconnue. Il faudra du temps pour tomber dans un rythme et une routine. Donnez-vous autant de temps que nécessaire pour vous sentir à l'aise et faire connaissance avec votre nouveau-né. Essayez de ne pas mettre la culpabilité ou la honte dans l'équation, seulement la gentillesse et le pardon envers vous-même.

Bien sûr, avoir un bébé est une expérience joyeuse! Mais parfois, vous devez également reconnaître les facteurs de stress. N'oubliez pas que vous apprenez à être mère! C'est un processus et vous faites un travail incroyable!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *